Volunteer World
Open navigation

Mission humanitaire au Pérou

Pars en mission humanitaire au Pérou, le « cœur de l’empire Inca », et découvre un pays à l’histoire culturelle aussi riche que ses forêts tropicales luxuriantes...

Top 20 des 113 missions

Filter
Excellent 4.8 (6)
247  par semaine · 1  ‑  50  sem · Âge  14+ · Has Wifi

Support the permanent employees at the local zoo in the Peruvian Central Andes with various daily tasks like taking care of animals.

Airport Taxi
Logement
Aliments
Détails
Parfait 4.6 (5)
34  par semaine · 2  ‑  12  sem · Âge  18+ · Has Wifi

We are a new rescue centre, and the first one in the Sacred Valley of the Incas (Peru), so your contribution will make a massive difference to the welfare of stray dogs.

Airport Taxi
Logement
Aliments
Détails
Toutes les 113 missions

Missions humanitaires et stages à l'étranger au Pérou

Les domaines qui ont le plus besoin d’aide

Bien que l’économie du Pérou se soit fortement développée ces dernières années, le seuil de pauvreté continue d’avoisiner les 25 % et les inégalités sont encore bien présentes. Il y a donc beaucoup de travail nécessitant l’aide de volontaires. Le Pérou propose divers projets humanitaires correspondant aux différents intérêts et talents de chaque bénévole pour qu’ils intègrent une équipe déjà active sur place. Parmi les différentes missions de bénévolat disponibles au Pérou, tu peux choisir de travailler dans le domaine de l’éducation d’enfants et adultes, des droits de l’homme, du soutien aux communautés, etc.

Soutien aux services communautaires

La pauvreté étant encore un problème majeur en Amérique du Sud, l’un des objectifs les plus importants des organismes situés au Pérou est d’aider au développement des communautés rurales : d’un côté, soutenir la situation actuelle des locaux enfants comme adultes, et de l’autre, leur proposer des opportunités et projets durables. Les organismes de missions humanitaires locales proposent leur aide et conseils dans les domaines suivants :

  • Culture et arts
  • Garderies d’enfants
  • Orphelinats
  • Travail social

Mais avant que tu ne décides de participer à un projet de volontariat avec enfants dans un orphelinat, assure-toi d’être bien préparé et de comprendre ce qui t’attend. C’est pour cette raison que les volontaires doivent OBLIGATOIREMENT avoir les compétences appropriées. Autrement, tu pourrais t’exposer et exposer les enfants à certains risques. Par conséquent, si tu souhaites travailler dans un orphelinat, tu dois avoir au moins l’une des compétences suivantes :

  • une expérience professionnelle auprès d’enfants traumatisés
  • une formation dans le soin aux enfants
  • une formation en psychologie
  • une formation en tant que travailleur social

Soutien aux ONG locales

L’économie du Pérou est considérée comme étant en pleine expansion, surtout avec ses destinations touristiques telles que Cuzco. Bien que les politiques du gouvernement aient autorisé le pays à améliorer ses conditions économiques, il reste encore une marge de progression. Environ 8 millions d’habitants luttent pour survivre. La pauvreté est particulièrement dure parmi les communautés indigènes. Des statistiques ont montré que la pauvreté rurale dépasse les 50 % et que les habitants dans les régions plus reculées sont le plus touchés.

Alors, comment peux-tu apporter ton aide ? Si tu souhaites faire du bénévolat pour aide ces communautés, une vaste palette de programmes est disponible, à la recherche de connaissances et de compétences en

  • Marketing et informatique
  • Développement commercial
  • Gestion d’ONG

Ton aide permettra à ces projets de bénévolat d’obtenir les ressources nécessaires pour continuer leur travail, et directement ou indirectement, ils aideront les communautés qui en ont le plus besoin.

Parmi tes tâches en tant que bénévole, tu aideras les nouveaux organismes sociaux à développer leur réseau d’activités et à améliorer la qualité de leur travail. Grâce à tes compétences et à une bonne dose de motivation, tu peux aider les divers projets qui travaillent avec les communautés locales à améliorer leurs stratégies marketing et leurs processus administratifs, et à coordonner leurs différentes tâches.

Enseignement au Pérou

Bien que le Pérou ait un système d’éducation bien établi, il ne s’étend pas toujours jusqu’aux campagnes. Beaucoup d’enfants vivant en zone rurale ne peuvent pas aller à l’école, soit parce qu’ils doivent travailler pour subvenir aux besoins de leurs familles, soit parce qu’ils n’ont tout simplement pas accès à l’éducation.

En choisissant de faire du volontariat dans l’éducation, tu soutiendras les écoles les plus pauvres en enseignant aux enfants l’anglais ou le sport, par exemple. Apporte de nouvelles perspectives aux étudiants et contribue à leur compréhension multiculturelle. En plus de l’enseignement, il est essentiel d’accompagner les enfants, surtout les filles, dans leur développement. Pour combattre les inégalités, tu devras leur transmettre des principes éthiques le plus tôt possible. Tu contribueras ainsi à la hausse de la tolérance. En mission humanitaire au Pérou, tu peux agir pour le changement social qui est déjà en marche. Tu ne seras pas seulement un enseignant ou un coach pour les enfants mais aussi une personne de confiance qui apporte son aide et ses conseils.

Conservation de la faune

Le Pérou est un pays aux ressources naturelles riches. Sa faune et flore unique vaut la peine que l’on s’y attarde. Le pays se situe dans le bassin amazonien et abrite plusieurs parcs nationaux regorgeant d’espèces fauniques diverses. Malheureusement, des menaces telles que la déforestation, le braconnage et le commerce illégal d’animaux mettent plusieurs espèces en danger. Si tu adores les animaux, voici les 3 causes principales que tu peux soutenir en faisant ton volontariat au Pérou :

  1. travailler dans un refuge pour animaux ou un zoo
  2. soigner les animaux secourus
  3. t’occuper des chevaux et aider au dressage

Coût de la vie

Le budget quotidien d’une mission humanitaire au Pérou est estimé entre 21 et 35 USD. Il s’agit d’une estimation qui prend en compte le coût moyen de certains des services dont tu pourrais avoir besoin et des biens que tu pourrais vouloir acheter. Elle te donne un aperçu du coût de la vie dans le pays, pour t’aider à te préparer et à économiser.

Les coûts additionnels à envisager sont :

Exemple représentatif du coût de la vie au Pérou (en dollars américains, par personne) :

Bon à savoir avant ton départ

Si tu voyages à l’étranger pour participer à des missions humanitaires, tu dois apprendre à connaître la culture et les spécificités sociales de ton pays d’accueil. Tu t’adapteras plus rapidement et tout malentendu sera ainsi évité. Voici certains conseils utiles à la préparation de ton volontariat au Pérou :

Sécurité et précautions

En voyage à l’étranger dans un pays inconnu, il est toujours utile de te renseigner sur les lois et les conseils en matière de sécurité afin d’éviter d’avoir de mauvaises surprises. De manière générale, le Pérou n’est pas un pays à risque, mais retiens quand même ces conseils :

  • Le vol à la tire est très fréquent. Assure-toi de toujours garder tes effets personnels sur toi et de garder un œil sur ton sac.
  • Laisse tes objets de valeur, tes cartes de crédit/débit et tes documents de voyage en sécurité à l’hôtel.
  • La population vit en grande majorité en dessous du seuil de pauvreté, ce qui donne lieu à de nombreuses manifestations contre cette situation. Ces protestations peuvent dégénérer. Ne prends aucun risque !
  • Un vieux sac à dos sale contenant des objets de valeur vaut mieux qu’un sac à dos neuf avec des vieux vêtements dedans. Mieux vaut ne pas passer pour quelqu’un de riche.
  • La conduite au Pérou peut être le parcours du combattant. Alors si tu prévoies de conduire là-bas, ouvre bien l’œil sur la route.
  • Assure-toi de ne prendre que des taxis agréés ou des courses réservées à l’avance depuis l’aéroport. Ne te fais pas arnaquer !

En matière de lois, n’oublie pas que

  • tu ne peux pas quitter le pays avec des objets archéologiques sans permission.
  • tu ne dois pas prendre de photo de l’armée (soldats et opérations militaires). C’est sévèrement puni par la loi !
  • il est permis d’avoir sur soi de la drogue en petite quantité ou d’en faire usage, du moment qu’il n’y a qu’UN seul type de drogue. Acheter, vendre ou détenir plus de 8 grammes est considéré comme du trafic illégal et peut entraîner des poursuites judiciaires.

Culture et religion

Généralement, la population péruvienne est très accueillante. Néanmoins, fais attention à toi et évite les situations déplaisantes. Voici ce qu’il y a à savoir sur la culture péruvienne :

  • N’appelle pas un Péruvien « Indio ». Bannis ce mot de ton vocabulaire. C’est un terme péjoratif considéré comme vulgaire en Amérique du Sud.
  • Si tu es Américain et que l’on t’appelle « Gringo », ne le prends pas mal. C’est un mot couramment utilisé au Pérou et en Amérique du Sud en général pour parler des Américains, ce n’est pas du tout une insulte !
  • Voyage léger. Il y a peu d’ascenseurs au Pérou.
  • Le Pérou n’est pas réputé pour son efficacité. Ne t’attends pas à beaucoup de ponctualité.
  • L’anglais n’étant pas forcément parlé en dehors des grandes villes, les habitants peuvent t’induire en erreur en voulant être gentils

Conseils sanitaires

Partir à l’étranger inclut de prendre en compte certaines précautions et problématiques. Les risques sanitaires varient selon les personnes et dépendent des activités que tu effectues, de la durée de ton séjour en Amérique du Sud et de ton état de santé général.

  • Pense à être à jour dans tes vaccins de routine avant chaque voyage. Ces vaccins incluent ROR, diphtérie-tétanos-coqueluche, varicelle, polio et l’injection annuelle contre la grippe. De plus, le CDC, centre pour le contrôle et la prévention des maladies aux États-Unis recommande d’effectuer les vaccins contre l’hépatite A et la typhoïde qui peuvent se transmettre par la nourriture ou l’eau contaminée au Pérou.
  • En raison des nombreuses altitudes différentes, renseigne-toi bien sur ce que tu peux faire pour éviter d’être malade en montagne. Prépare-toi ! Teste tes aptitudes pour voir jusqu’où tu peux aller et évite les zones en altitude si tu souffres de problèmes cardiaques.
  • Fais attention à la nourriture vendue dans la rue. Fais preuve de bon sens : la nourriture de rue au Pérou peut te rendre malade si les mesures d’hygiène ne sont pas respectées ! Ne bois pas l’eau du robinet. Achète toujours de l’eau en bouteille !

À noter : le virus Zika est présent au Pérou. Ce qui signifie que les femmes enceintes ne doivent PAS s’y rendre. Tous les voyageurs doivent prendre certaines mesures pour éviter les piqûres de moustiques avant et après leur séjour en utilisant des répulsifs, en portant des vêtements longs et en dormant sous une moustiquaire..

À mettre dans ta valise

Dernière chose à prendre en compte avant chaque voyage : répondre à la question « Qu’est-ce que je mets dans ma valise ?!? ». Pas de panique, nous avons établi la liste des indispensables à emporter en mission humanitaire au Pérou.

  • Un poncho pour la pluie
  • Des hauts à manches longues et des pantalons
  • Des chaussures de marche
  • Des chaussures étanches
  • Des vestes et pulls légers
  • Un répulsif !

Compétences et qualifications requises

Comme tu l’as sûrement remarqué, beaucoup de missions différentes requièrent d’avoir des compétences et capacités spécifiques. Tu peux consulter le détail des spécificités de chaque projet sur leurs pages dédiées de Volunteer World. Voici certaines compétences générales qui s’appliquent à la plupart des missions au Pérou :

  • Tu dois avoir au moins 18 ans pour la plupart des missions de volontariat. En cas de doute, nous te conseillons de prendre contact avec le chef de projet local, étant donné que certaines missions acceptent les volontaires à partir de 16 ans.
  • Tu dois avoir un niveau élémentaire en anglais. Certaines missions de volontariat exigent un niveau avancé en anglais ou élémentaire en espagnol.
  • Selon le projet qui t’intéresse, tu devras fournir un extrait de casier judiciaire et un certificat médical au préalable.

Réglementations du visa pour le Pérou

Te voici arrivé à la dernière partie du guide, qui t’informe d’un autre aspect très important à prendre en compte lors de la planification de ton volontariat : l’obtention de ton visa de bénévole pour le Pérou.

Les informations qui vont suivre se basent sur des bonnes pratiques que nous avons élaborées au mieux et en collaboration avec plusieurs autres organismes de missions humanitaires. C’est pourquoi nous te conseillons vivement de discuter des conditions de ton visa avec ton interlocuteur dédié de Volunteer World. En cas de doute, nous te conseillons également de prendre contact avec l’ambassade du Pérou ou le consulat de ton pays.

Informations générales pour entrer dans le pays

Tu dois respecter certaines conditions générales à ton arrivée :

  • Vérifie la validité de ton passeport. Il doit être valable au moins 6 mois à partir de ta date d’arrivée au Pérou.
  • Vérifie que ton passeport a au moins 2 pages vierges. Le Pérou exige qu’il y ait des pages non utilisées dans ton passeport, pour laisser de la place aux tampons d’arrivée et de départ.
  • Vérifie si un visa de transit est requis pour toute correspondance.
  • Assure-toi d’avoir un billet de retour valableour quitter le pays.

Bonnes pratiques pour les volontaires effectuant un séjour de courte et longue durée

En tant que citoyen de l’un des pays d’Amérique et d’Europe occidentale, tu peux te rendre au Pérou avec un visa dit « de touriste » que tu obtiendras à ton arrivée dans le pays. Ce visa te permet de faire du volontariat de 90 jours maximum en continu. Consulte la liste des pays dont les citoyens peuvent entrer sans visa.

Cependant, n’oublie pas que la durée maximale ne peut pas être prolongée une fois là-bas. Si tu prévoies de rester au Pérou plus de 90 jours, tu devras demander un autre visa. Tu ne pourras pas y retourner pour obtenir un nouveau visa de 90 jours. Ou alors, tu peux choisir de payer 1 USD pour chaque jour de plus passé au Pérou à la date de ton départ.