Volunteer World
Open navigation

Mission humanitaire au Cambodge

Pars en mission humanitaire au Cambodge et plonge-toi dans la culture de ce pays envoûtant aux paysages à couper le souffle et à l’histoire aussi tragique que passionnante...

Top 20 des 37 missions

Filter
Parfait 4.6 (6)
333  par semaine · 2  ‑  50  sem · Âge  16+ · Has Wifi

We have a unique marine environment here and some of it has never been surveyed before. We can guarantee you you'll make a genuine difference to its conservation.

Airport Taxi
Logement
Aliments
Détails
Toutes les 37 missions

Missions humanitaires et stages à l'étranger au Cambodge

Les domaines qui ont le plus besoin d’aide

L’un des problèmes principaux au Cambodge est la pauvreté qui touche les zones rurales. C’est pour ça que la plupart des projets requièrent d’avoir un bon relationnel. Peu importe si tu préfères apporter ton aide aux communautés locales par le biais de l’enseignement, l’accessibilité aux soins médicaux ou l’amélioration des cadres réglementaires, il y a de nombreuses missions de volontariat qui te permettent d’utiliser tes qualités pratiques et personnelles. Pour ceux qui souhaitent se concentrer sur les projets environnementaux, il est possible de rejoindre un programme de culture des récifs coralliens ou de conservation de la mangrove.

Enseignement de l’anglais au Cambodge

Par rapport à ses voisins le Laos, la Thaïlande et le Vietnam, le Cambodge a malheureusement le plus faible taux d’alphabétisation, environ 77 %. Les bénévoles aux compétences pédagogiques sont donc recherchés, principalement pour les missions dans l’enseignment d’anglais. Avec le développement du tourisme, l’un des principaux moteurs de l’économie cambodgienne, il est devenu essentiel d’avoir un bon niveau d’anglais. Parmi les tâches lors de ton projet de volontariat:

  • pratique et amélioration de l’anglais oral courant
  • gestion et organisation des cours d’anglais
  • enseigner de manière originale et créative
  • enseigner aux enfants en situation de handicap

Lors de ta mission, tu travailleras avec des enfants de tous âges et tu pourras choisir d’apporter ton aide en zone urbaine comme à Phnom Penh, en zone rurale comme à Kampong Spoe ou même d’enseigner aux moines bouddhistes de Siem Reap, où se trouvent les célèbres temples d’Angkor tel qu’Angkor Vat. Faire du volontariat en tant qu’enseignant signifie aussi que tu seras en repos les week-ends, ce qui te laissera le temps de partir en voyage afin d’explorer toute la beauté du pays et de sa culture.

Domaine médical et soins de santé

Bien que le domaine de la santé au Cambodge se soit considérablement amélioré ces vingt dernières années, les normes médicales restent encore à développer. En plus du manque d’installations sanitaires, en particulier dans les zones rurales, le Cambodge est l’un des pays comportant le plus de mines. Marqué par trente ans de guerre civile, les mines font encore plusieurs douzaines de blessés et de morts chaque année. Si tu participes à une missions de volontariat dans le domaine de la santé, tu pourras avoir pour tâches de :

  • travailler aux côtés des infirmiers et médecins
  • participer aux différents traitements et travaux administratifs
  • apporter tes connaissances en matière de normes d’hygiène de base

La plupart des missions humanitaires dans le domaine de la santé requièrent certaines compétences médicales pouvant varier selon ton niveau d’expertise et tes années d’expérience. Si tu n’es pas infirmier ou médecin qualifié, tu peux quand même faire du bénévolat dans les communautés locales en sensibilisant les locaux aux maladies infectieuses et aux mesures d’hygiène.

Soutien aux services communautaires

Outres les missions humanitaires dans l’enseignement et la santé, tu peux te rendre sur le terrain pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de la situation économique des communautés défavorisées. Une mission humanitaire dans ce domaine est idéale pour ceux qui aiment travailler en extérieur et qui n’ont pas peur de se salir les mains. Une telle mission peut inclure :

  • le soutien aux droits de l’homme
  • le développement de communauté durable
  • des projets de construction
  • la conservation de temples
  • le soin aux enfants en orphelinat

Avant que tu ne décides d’effectuer une mission humanitaire en orphelinat, assure-toi d’être bien préparé et de comprendre ce qui t’attend. Si faire du bénévolat dans un orphelinat peut sembler noble à première vue, il ne faut pas oublier que plus de 80 % des enfants placés en orphelinat ne sont pas orphelins. Ils ont été séparés de leurs familles parce qu’ils sont pauvres, handicapés, issus d’une minorité ethnique ou qu’ils sont victimes d’un autre facteur d’exclusion.

La plupart de ces enfants ont été victimes de violences ou de maltraitance et sont traumatisés. C’est pour cette raison que les bénévoles doivent OBLIGATOIREMENT avoir les compétences appropriées. Autrement, tu pourrais t’exposer et exposer les enfants à certains risques. Par conséquent, si tu souhaites faire du bénévolat dans un orphelinat, tu dois avoir au moins l’une des compétences suivantes :

  • une expérience professionnelle auprès d’enfants traumatisés
  • une formation dans le soin aux enfants
  • une formation en psychologie
  • une formation en tant que travailleur social

Coût de la vie

Le budget quotidien d’une mission humanitaire au Cambodge est estimé entre 7 et 22 USD. Il s’agit d’une estimation qui prend en compte le coût moyen de certains des services dont tu pourrais avoir besoin et des biens que tu pourrais vouloir acheter. Elle te donne un aperçu du coût de la vie dans le pays, pour t’aider à te préparer et à économiser.

Les coûts additionnels à envisager sont:

Exemple représentatif du coût de la vie au Cambodge (en dollars américains, par personne):

Bon à savoir avant ton départ

Avant de commencer ta mission humanitaire au Cambodge, tu dois penser aux normes culturelles auxquelles tu vas devoir t’adapter. De plus, il est important de prendre certaines précautions en compte. La liste ci-dessous est là pour t’aider :

Sécurité et précautions

Comme tu t’en doutes, la vie au Cambodge n’a rien à voir avec ce à quoi la plupart des touristes occidentaux sont habitués. Pour éviter le danger, il est important que tu fasses toujours preuve de bon sens. Bien que le Cambodge soit un pays relativement sûr, il y a quand même certaines règles à respecter pour rester en sécurité.

  • Attention aux escroqueries : Les conducteurs de taxis et de tuk-tuks tenteront souvent de surfacturer ta course. Tu peux toujours négocier un prix correct avec eux. Ils tenteront aussi de faire des détours pour te faire payer plus cher, repère donc bien les routes que tu connais. Autrement, profite de la vue.
  • Ne montre pas tes objets de valeur : Le seul fait d’être un touriste attire l’attention. Pas besoin de montrer tes objets de valeur dans des lieux publics – surtout la nuit et dans les grandes villes – si tu ne veux pas attirer les pickpockets et les arnaqueurs.
  • Fais attention où tu mets les pieds : Cette règle est particulièrement importante si tu te trouves en zone rurale. Bien sûr, les journées loin de chez toi réveillent l’explorateur qui est en toi. Mais il est fortement conseillé de ne pas t’éloigner des sentiers balisés pour aller explorer par toi-même. Comme évoqué plus haut, le Cambodge est malheureusement l’un des pays ayant le plus de mines, qui continuent à faire des victimes faute d’imprudence.
  • Ne touche pas aux drogues illégales : On pense souvent à tort que le Cambodge, comparé aux autres pays voisins, a des lois modérées en matière de drogues. Mais la sanction y est sévère, surtout pour les étrangers.

Culture et religion

Le Cambodge a une culture unique influencée par une synergie entre l’hindouisme et le bouddhisme. La tradition joue un rôle prépondérant dans la vie des Cambodgiens. Le pays est très homogène : plus de 90 % de la population appartient au groupe ethnique khmer. Même si l’hindouisme a largement contribué à la culture cambodgienne, il n’est que très peu pratiqué. La majorité des Cambodgiens est bouddhiste theravāda. La religion joue encore un rôle important dans la vie de la population locale. Il est donc important de faire preuve de bonnes manières vis-à-vis de la culture et de la religion.

  • Si tu visites un temple, tu devras toujours enlever tes chaussures. Cela peut aussi s’appliquer aux maisons.
  • Il n’est pas habituel de serrer la main des femmes. Joins tes paumes devant ta poitrine et incline-toi légèrement vers l’avant. C’est aussi la manière traditionnelle de dire bonjour au Cambodge. On l’appelle « Sampeah ».

Conseils sanitaires

Avant de partir pour ta mission humanitaire au Cambodge, prévois 4 à 6 semaines d’avance pour être à jour dans tes vaccins. Le CDC, centre pour le contrôle et la prévention des maladies aux États-Unis , recommande d’effectuer les vaccins suivants :

  • Vaccins:
    • ROR
    • DTP
    • varicelle
    • polio

    Les femmes enceintes doivent éviter d’aller au Cambodge en raison du risque d’être infectées par le virus Zika. De même, n’oublie pas que l’approvisionnement en médicaments n’est pas réglementé comme dans les pays occidentaux. Les pharmacies locales disposent de stocks limités pour certains médicaments. D’autre part, les produits contrefaits et expirés sont souvent encore en vente.

  • Beware of counterfeit:Medical supply is not up to par with western standards and local pharmacies sometimes only have limited amounts of a certain medication. Moreso counterfeit and expired products are being often being sold.
  • Autres conseils : Fais attention à ce que tu manges/bois. Tu le sais probablement déjà, mais ne bois que de l’eau en bouteille et jamais celle du robinet. La nourriture doit être cuisinée et servie chaude.

À mettre dans ta valise

  • Emporte ton tube de crème solaire et un répulsif pour éviter d’attraper des coups de soleil et de te faire piquer par des moustiques susceptibles de te transmettre le virus Zika ou une autre maladie tropicale.
  • Aie toujours un peu d’argent sur toi. Les cartes de crédit ne sont pas toujours acceptées en dehors de Phnom Penh, Sihanoukville et Siem Reap. Avant de partir, renseigne-toi auprès de ta banque. Les distributeurs automatiques n’acceptent pas tous les cartes de crédit/débit étrangères.
  • Emporte des vêtements légers, un imperméable et une paire de chaussures résistantes.
  • Emporte des photocopies de tes papiers de voyages les plus importants comme ton passeport, ton assurance santé et ton visa. Conserve-les dans un endroit sûr là où tu loges.

Compétences et qualifications requises

Comme tu l’as sûrement remarqué, beaucoup de projets différents requièrent d’avoir des compétences et capacités spécifiques. Tu peux consulter le détail des spécificités de chaque projet sur leurs pages dédiées. Voici certaines compétences générales qui s’appliquent à la plupart des projets au Cambodge :

  • Tu dois savoir un minimum parler anglais pour partir en mission humanitaire au Cambodge. Certains programmes exigent un bon niveau.
  • L’âge minimum requis pour la plupart des missions humanitaires au Cambodge est de 18 ans.
  • Il te faudra aussi transmettre ton CV, un certificat médical ou un extrait de casier judiciaire, en fonction du domaine de travail et du projet qui t’intéressent.

Réglementations du visa pour le Cambodge

Te voici arrivé à la dernière partie du guide, qui t’informe d’un autre aspect très important à prendre en compte lors de la planification de ton voyage : l’obtention de ton visa de bénévole pour le Cambodge.

Les informations qui vont suivre se basent sur des bonnes pratiques que nous avons élaborées au mieux et en collaboration avec plusieurs autres organismes de missions humanitaires. C’est pourquoi nous te conseillons vivement de discuter des conditions de ton visa avec ton interlocuteur dédié de Volunteer World. En cas de doute, nous te conseillons également de prendre contact avec l’ambassade du Cambodge ou le consulat de ton pays.

Informations générales sur l’immigration

Les bénévoles doivent respecter certaines conditions générales à leur arrivée au Cambodge :

  • Vérifie la validité de ton passeport. Ton passeport doit être valable au moins 6 mois suivant la date de ton départ du Cambodge. Nous te recommandons fortement de voyager avec une validité de 6 mois sur ton passeport.
  • Vérifie que ton passeport a au moins 2 pages vierges. Le Cambodge exige qu’il y ait des pages non utilisées dans ton passeport, pour laisser de la place aux tampons d’arrivée et de départ.
  • Vérifie si un visa de transit est requis pour toute correspondance.
  • Assure-toi d’être en possession d’un billet de retour valide pour rentrer chez toi.

Bonnes pratiques pour les bénévoles effectuant un séjour de courte durée

Les informations qui vont suivre concernent principalement les citoyens d’Australie, de Suisse, des États-Unis et des États membres de l’UE.

Bonnes pratiques pour les bénévoles effectuant un séjour de longue durée

Si tu prévoies de rester au Cambodge jusqu’à 90 jours, tu peux prolonger ton visa dans l’un des bureaux locaux de l’immigration une fois arrivé dans le pays. Le coût est d’environ 45 USD pour 30 jours et 75 USD pour 3 mois.

  • Tu peux également obtenir un visa électronique (e-visa) avant ton arrivée. La procédure de demande peut prendre jusqu’à 3 jours et ne peut s’effectuer que sur le site Internet officiel du gouvernement du Cambodge afin d’éviter tout problème. N’oublie pas que le visa électronique n’est accepté qu’à Siem Reap et Phnom Penh, et pas à Sihanoukville.